"
Communauté ZeroD

AccueilAccueil

Agissez pour les IndiensAgissez pour les Indiens

Voyagez solidaireVoyagez solidaire

Document PédagogiqueDocument Pédagogique

Envoyez nos Cartes PostalesEnvoyez nos Cartes Postales

Téléchargez nos bannièresTéléchargez nos bannières

Espace presseEspace presse

Nos PartenairesNos Partenaires

Notre bulletin semestrielNotre bulletin semestriel

Qui sommes nous ?Qui sommes nous ?

BoutiqueBoutique

Question Fréquemment PoséesF.A.Q.
LiensLiens
flux RSSFlux rss

Campagne bois exotique
http://www.anywhere-anytime-photography.com/#!accueil/cjz
https://zero-ecoimpact.org/
un pourcent pour la planete

L'IDENTITÉ SHIWIAR


Les Shiwiar conforment le plus petit groupe ethnique de l’ensemble Jivaro, les anciens réducteurs de têtes, dans une région au pied des Andes appelée Haute-Amazonie, le long du Rio Corrientes. Leur territoire ancestral est l'un des plus préservés de toute l'Amazonie et est composé uniquement de forêt primaire, avec un taux de biodiversité record.


Ils ne sont entrés véritablement en contact avec le monde occidental qu'en 1941, lors de la guerre opposant le Pérou à l'Equateur. L’arrivée dans les années 50 des missionnaires évangélistes a considérablement changé leur manière de vivre : obligés de s’établir en communautés sédentaires, ils sont alors entrés dans un processus d’évangélisation et de scolarisation, ce qui signifie l’intégration dans leur culture d’une nouvelle religion (chrétienne) et d’une nouvelle langue (l’espagnol). Vingt ans plus tard, dans les années 70, ils ont à subir une campagne d'exploration pétrolière. Du pétrole a été trouvé, mais il n'a pas encore été exploité, et ils espèrent qu'il ne le sera jamais…

Le peuple Shiwiar vit depuis toujours sur cette région d’environ 240 000 hectares, aujourd’hui équatorienne, à la frontière avec le Pérou. Ils sont environ 1100 répartis en 9 communautés : Kurintsa, Tunguintsa, Cambantsa, Panintza, Chuintza, Tanguntza, Juyuintza, Pientza et Bufeo. Ils appartiennent à la même tradition culturelle et linguistique que les Achuar et les Shuar. Leur langue traditionnelle, multi-sémantique, reste le “Shiwiar Chicham”, mais ils parlent aussi parfois le Kichwa et l'espagnol.
Isolés en forêt (aucune route, aucun fleuve navigable depuis Puyo), ils continuent à chasser selon la tradition pour se nourrir, même s’ils ont une école dans chaque village et vont à la ville par avion une à trois fois par an (base militaire à deux jours de marche et avion Cesna de l’ambulance aérienne d’Etat)

Les Shiwiar demandent à être des acteurs à part entière dans la vie de leur pays. Ils veulent conserver leur langue et l’enseigner dans leurs écoles au même titre que l’espagnol. Selon leurs propres mots, leur volonté est la suivante

“Nous ne voulons plus être des spectateurs. Nous ne voulons plus être soumis à des décisions totalement étrangères, arbitraires et contraires à nos rêves de vie. Nous autres, les Shiwiar, sommes les véritables ”connaisseurs de la jungle”, “des personnes capables”, et nous voulons continuer à exister en tant que tels.
Laissez-nous décider de notre avenir”.


Conscients des enjeux de la mondialisation et du fait qu’aujourd’hui (et encore moins demain) ils ne pourront survivre totalement isolés du monde “civilisé”, les Shiwiar ont élaboré leur stratégie : un développement durable et identitaire, fondé sur la protection des ressources naturelles de leur territoire et la valorisation de leur culture.

PLAN DE VIE SHIWIAR

Pour les Shiwiar, il est fondamental de consolider leur organisation politique afin de se protéger des projets de l’Etat équatorien, des compagnies pétrolières et des industries minières et forestières. Les Shiwiar veulent sanctuariser leurs terres ancestrales, ce qui garantira la pérennité de leur mode de vie et de leur environnement.
Autour de leur activité touristique, la production d’artisanat de qualité (céramiques, vannerie, bijouterie, instruments de musique, etc…) va se développer. L’éducation secondaire devrait devenir systématique et incorporer une spécialisation à l’écotourisme communautaire. Les jeunes pourront ainsi vivre en forêt. Cela devrait freiner leur migration vers les centres urbains et conserver leur intérêt pour leur culture.

ORGANISATION SHIWIAR

Politique

C’est lors de leur participation à la grande marche des peuples autochtones sur Quito en 1992 que pour la première fois le peuple Shiwiar a été connu du grand public. Cette marche a débouché sur la restitution d’une partie de leur territoire, soit 89.377 hectares. Il leur reste cependant à légaliser près de 139.288 hectares, toujours propriété du gouvernement équatorien.
La Nationalité Shiwiar d’Equateur (NASHIE, ex-ONSHIPAE) est leur organisation sociopolitique. La NASHIE n’est reconnue officiellement par le gouvernement équatorien que depuis décembre 1999. Elle possède une base centrale à Puyo avec quelques employés et ses départements de la terre, de l’éducation bilingue, de la condition de la femme, de la communication et de la santé. Ses buts sont la défense de leur territoire, de leur culture et l’élévation économique.

Tourisme solidaire

Ikiam Expéditions est l’association crée par les communautés Shiwiar afin de mieux faire connaître leur environnement et leur culture. Elle propose aux voyageurs des séjours éco-touristiques en territoire Shiwiar. Grâce à Zéro-Déforestation, vous pouvez voyager chez les Shiwiar accompagnés par un membre bilingue de notre association.
Pascual Kunchicuy est le responsable de Ikiam Expéditions. Pour ne pas avoir à dépendre des politiques, il a créé la FUNSSIF, Fondation Shiwiar Sans Frontières (nom directement inspiré de Pharmaciens Sans Frontières qui a aidé les Shiwiar de 1994 à 1996…). Il est le seul Shiwiar qui a vécu trois ans aux Etats-Unis, grâce à une bourse.



Opération ShipiboOpération Shipibo

Lilo : le moteur solidaireLilo : le moteur solidaire

ZéroD, le film !ZéroD, le film !

ZéroD rechercheZéroD recherche



Les Mennonites déforestent !Les Mennonites déforestent !

Fuites de pétrole au PérouFuites de pétrole au Pérou

Protection des forêtsProtection des forêts

Les Ashaninkas en lutteLes Ashaninkas en lutte

Le Bio s'engage avec ZDLe Bio s'engage avec ZD

Le pétrole tue au PérouLe pétrole tue au Pérou

Alternative Bois ExotiqueAlternative Bois Exotique

Revue de presseRevue de presse

Stockage carboneStockage carbone

Le pétrole en EquateurLe pétrole en Equateur


Un don pour sauver la forêt et ses habitants
Challenge EDF
http://www.lilo.org/fr/arutam-zero-deforestation/

Zéro Déforestation est une action portée par